Votre panier :
×

Il n'y a aucun produit dans votre panier.

Tapis de course vs course en extérieur...

Tapis de course vs course en extérieur...

Publié le 06/03/2012
Tapis de course vs course en extérieur...

par Céline Guintrand, coach Pro-Form

Dans la foulée du premier défi international sur tapis de course parrainé par ProForm et remporté par le français Christian Mauduit qui a parcouru un peu plus de 395 km en 48 heures, comparons la course sur tapis et la course en plein air !  

La pression du pied

Lorsque vous courez sur route, chemin ou piste, se sont vos jambes qui créent les forces propulsives et donnent l'impulsion pour avancer sur l'avant. Sur tapis, le corps reste statique et les jambes assurent la stabilité en suivant la bande roulante qui défile à une vitesse donnée. De ce fait, à vitesse égale, courir sur tapis est certainement moins coûteux en énergie que de courir en extérieur.

 

La gestuelle

Le tapis provoque un mouvement constitué de petits pas plutôt que de pousser sur la jambe arrière comme sur le sol. La foulée est donc également plus courte en amplitude.

 

Les articulations

Courir sur un tapis est moins traumatisant pour les articulations : un tapis absorbe les chocs, la vitesse régulière de la bande de roulement ainsi que la stabilité permettent de réduire les chocs engendrés par chaque foulée au niveau de la colonne vertébrale, des genoux et de la cheville, plus sollicités sur un terrain extérieur par nature inégal. 

 

La vitesse

Courir à X km/h ne représente pas la même contrainte sur un tapis qu’en extérieur, ni la même mécanique de course. En salle, il n'y a pas de vent, il convient donc de compenser l'absence de résistance de l'air en mettant une inclinaison. Ainsi, si l'on souhaite avoir l'équivalent de 12 km/h en extérieur, sur tapis il faut courir à 12 km/h avec 2 ou 3 % d'inclinaison ou bien à 14 km/h en restant à plat.

 

L’énergie

Même si courir sur tapis ou en extérieur sont deux choses très différentes, d'un point de vue énergétique, il ne fait guère de doute que les progrès obtenus sont identiques. La consommation maximale d'oxygène et la puissance critique peuvent être améliorées dans les mêmes proportions dans les deux cas de figure. 

 

La régularité

Pour être réellement efficace, l’entraînement exige de la régularité. Même si le froid, la pluie, la neige, le vent ou l'humidité, ne doivent pas être un obstacle ni même une bonne excuse, il est souvent très difficile de trouver la motivation quand on est seul face aux intempéries. A noter également que courir plusieurs jours de suite dans des conditions difficiles  augmente les risque de blessures. Avantage au tapis donc, qui permet de faire des séances à tout moment même en hiver ou avec un emploi du temps chargé ou irrégulier.

 

 

Le plaisir

C’est vrai que la monotonie du « paysage » et le manque d'aération d’une pièce peuvent rapidement rendre une séance insupportable. Mais il existe quelques astuces qui permettent aisément de faire rivaliser la course sur tapis avec la course en plein air. La première consiste évidemment à courir dans un environnement agréable et aéré, avec une belle vue, en écoutant une musique entrainante (les tapis sont quasi tous munis d'un système audio) ou même en regardant un bon film. Et puis les tapis sont équipés de programmes pré-enregistrés (choisis en fonction de ses objectifs et/ou de sa forme), ce qui permet de changer les intensités (travail de fractionnés) en se faisant guider et de reproduire les inégalités de profil que l'on rencontre à l'extérieur.

 

La transpiration

Courir sur un tapis n'engendre pas de courant d'air étant donné l'absence de déplacement. La transpiration y est donc très abondante. Pour compenser ces pertes hydrominérales, il est particulièrement important de s'hydrater régulièrement durant l’exercice. En période hivernale, le tapis est utile pour préparer l'organisme aux chaleurs du printemps et de l'été.

 

En conclusion, on peut difficilement opposer la course sur tapis et celle sur route. Cependant, pour des débutants ou des coureurs sans objectifs de courses le tapis est idéal pour contrôler la vitesse, la fréquence cardiaque et permet de mettre en oeuvre un programme d’entraînement régulier et suivi. Pour les athlètes confirmés et compétiteurs, l'idéal est bien évidemment de combiner les deux .D'autant que les nouvelles générations de tapis de course permettent de répondre aux attentes et aux moyens de chacun : prix, performances et techniques, confort, simplicité d'utilisation,facilitée de rangement, stabilité, etc.

 

 

Avis des utilisateurs

Etes-vous satisfait de votre achat ?

Nous serions ravis d'entendre vos réflexions sur votre récent achat, et de les partager en ligne.

D'avance, merci de votre participation !

 
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
ex. : dept. 75
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
 

Envoyer à un ami

L'adresse électronique de votre ami ne sera ni conservée, ni utilisée ultérieurement par Proform France. Elle sera uniquement utilisée pour envoyer votre message.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.