Fred Belaubre : interview fitness d’une référence du triathlon français

Découvrez le contenu riche et varié de l’interview fitness de Fred Belaubre #MoreThanFitness qui lui aussi souhaite témoigner de l’utilité des appareils et entraînements de fitness, aussi bien utiles aux objectifs de performance que d’entretien ou de récupération. Plus que de simples exercices isolés, le fitness permet de se préparer à tous les sports imaginables. Place ici au triathlon.

Profil de l’athlète

NOM : BELAUBRE

Prénom : Frédéric

Discipline : Triathlon

Date de naissance : 14 février 1980

Lieu de naissance : Poissy

Palmarès sportif

3 x Champion d’Europe

5 x Champion de France

Podium aux Championnats du Monde

Multiple vainqueur en Coupe du Monde

5ème et 10ème aux Jeux Olympiques (Athènes & Pékin)

 

Interview fitness de Fred Belaubre

Interview Fitness de Fred Belaubre, complètement #MoreThanFitness

« A tous ces gens là et à tous ceux qui doutent mais qui ont envie, je conseille de commencer petit et de se laisser le temps de progresser, soit sur la distance soit sur l’allure mais surtout que ça reste toujours un moment où l’on se découvre soi même, ou l’on ressent où l’on échange avec les autres et c’est tellement appréciable. N’ayez pas peur, essayez ! » 

Quand je te dis « fitness » tu penses à quoi ?

Le fitness pour moi, du moins la pratique que j’en fais, c’est surtout la « salle de muscu ». Ce sont des mouvements un peu répétitifs mais qui permettent de trouver un geste parfait. Ça se pratique en collectivité, dans une ambiance plutôt conviviale.

Tu es plutôt tapis de course, plutôt elliptique ou plutôt vélo ?

J’utilise beaucoup le vélo, forcément pour le triathlon mais je ne crache pas sur l’elliptique ! C’est un appareil qui est un petit peu en dehors de mon entrainement classique mais qui permet d’éviter les chocs. En cas de blessure plus particulièrement c’est vraiment un outil qui peut être intéressant. C’est rare que je m’en serve, mais quand c’est le cas c’est vraiment appréciable.

Tu utilises tes appareils de fitness plutôt pour l’entrainement ou la récupération ?

Je dirais un petit peu tout, c’est ce qui est bien dans le home fitness. On peut s’en servir pour se dépasser de plein de manières. Par exemple sur un vélo on peut vraiment tout axer sur le côté physio sans se soucier du climat, de l’heure, de la nuit, des voitures. Aujourd’hui ça devient de plus en plus compliqué de s’entrainer sur un vélo en extérieur, donc pour moi c’est aussi un appareil pour faire des séances très dures, faire monter le cardio et même travailler en renforcement musculaire. Mais pour la récup aussi finalement, c’est toujours plus sympa d’être devant la télé plutôt que d’aller récupérer dans le froid.

Tu préfères plutôt les montées ou les descentes ?

Plutôt les montées ! En mode léger, rapport poids/puissance. J’aime bien les sports de glisse donc j’aime aussi beaucoup les sensations de la descente mais, j’ai des petites chevilles, je suis un peu fragile donc je vais plutôt me démarquer dans les montées.

Plutôt branché fractionnés (VMA, vitesse, efforts courts et intenses) ou longue distance (effort long à vitesse moins élevée) ?

Avant c’était fractionné mais là je vais commencer à m’orienter vers la longue distance..

Vous préférez suivre plutôt les kilo-calories ou les kilo-mètres ?

Km, c’est sûr ! Les kcal je les compte pas trop, je mange beaucoup mais je dépense tellement que..

Tu mesures ton effort par rapport à ta VMA (Vitesse Maximale Aérobie: travail de vitesse) ou ta FCmax (Fréquence Cardiaque maximum) (NDLR: si l’on souhaite préparer un objectif aussi bien de forme que de performance, il est possible de travailler à des vitesse spécifiques, en % de sa vitesse maximum, par ex: 80% de sa vitesse max correspond à une allure marathon ou en % de sa fréquence cardiaque maximum, par ex: à allure marathon, la fréquence cardiaque doit avoisiner xx% de sa fréquence maximum. Ce sont deux méthodes de travail différentes).

Je suis à un âge où j’ai bossé presque 20 ans au cardio à haut niveau donc comme je me connais bien aujourd’hui, je pense être capable de sentir à combien de pulsations je suis aujourd’hui, du coup je travaille plus par rapport à ma VMA.

Tour de piste ou Tour de France ?

Tour de piste.

Grâce à iFit, intégré dans certains de nos appareils de fitness, il est possible de s’entraîner sur le circuit de ses rêves directement depuis son tapis de course ou son vélo, avec un suivi live du paysage grâce au Street View de Google Maps sur l’écran de sa console ! Si tu devais choisir un circuit, ce serait lequel ?

Celui que j’ai fait récemment, un des plus sélectifs, un des plus beaux au niveau paysage: le circuit de triathlon de l’ile Maurice !

Interview fitness de Fred Belaubre

Fred sur un vélo de Biking ProForm

Tu écoutes plutôt…des MP3 ou ta respiration ?

Pour éviter de trop entendre ma respiration je fais souvent des séances avec de la musique, c’est tellement agréable mais, je me suis aperçu que c’était dangereux et qu’il faut aussi écouter sa respiration !

PPG ou crossfit ?

PPG, ça me suffit, c’est déjà assez dur !

Outdoor ou indoor ?

Les deux. Je m’entraine beaucoup en extérieur mais je prends beaucoup de plaisir à m’entrainer à l’intérieur depuis que j’utilise les produits ProForm, notamment le vélo Tour de France.

Sur piste ou hors piste ?

Hors piste, en dehors des sentiers battus !

A jeun ou pas avant l’effort ?

Pas vraiment à jeun.

Végétarien ou carnivore ?

Végétarien.

Récup active ou passive ? (NDLR: la récupération active consiste à se remettre d’un effort intense en effectuant un effort moins intense comme un footing très lent ou une séance de vélo très souple; la récupération passive consiste à se mettre entièrement au repos pour laisser son organisme reconstituer ses réserves et nettoyer les déchets produits par l’effort)

Active

Pour ou contre les étirements ?

Pour, à fond.

As-tu un mantra, un slogan qui revient souvent dans ta prépa ?

No pain, more gain 😉

Ta playlist du moment ?

Beaucoup d’électro parce que j’ai passé un moment à un Festival electro cet hiver avec des amis triathlètes et j’ai réussi à retrouver la plupart des chansons qui sont passées là bas, depuis je m’entraine dessus !

Un moment de Sport qui t’a marqué ?

J’ai eu la chance de faire 2 fois les JO et j’ai un nombre incalculable de grands moments dans ma carrière que ce soit dans le partage avec mes supporters, ma famille ou mes partenaires. Les Jeux ont la particularité de regrouper tout ça en quelques jours voire quelques heures, c’est vraiment puissant et j’ai tellement de chance d’avoir pu les vivre déjà 2 fois.

As-tu un rituel avant tes défis ?

Pas spécialement si ce n’est des étirements, des postures, un peu de concentration entre la relaxation et la méditation pour limiter le stress.

Qu’est ce que le sport a de plus beau… ?

Pour moi le sport c’est avant tout du partage. Le sport est indissociable des sensations mais quand elles sont partagées, même sans parler, juste à travers un effort vécu en groupe, c’est ce qu’il y a de meilleur !

…et de plus dur ?

De garder une certaine régularité. S’entraîner dur sur une semaine, deux semaines…voire une saison, c’est « facile » mais durer, arriver au top, le rester et garder la motivation peu importe les conditions météo, l’envie, la fatigue; rester présent à l’entraînement, même quand ça fait mal, baisser la tête et y aller.

Pourquoi s’entrainer ? pourquoi cela vaut autant la peine ?

Un exemple frappant va être un moment comme celui que l’on vit aux Étoiles du Sport. Les nombreux voyages, les partages, les échanges…je suis passionnée de sport et tout ce que j’aime est réuni dans ce que je vis tous les jours. Alors parfois, c’est sur qu’il y a des moments difficile où il faut pousser un peu la machine et ne pas trop écouter la douleur mais ça vaut la peine, tout se qui se passe autour après, ça n’est que du bonheur.

Toi Fred Belaubre, tu es une athlète pro, c’est ta vie. Mais, sans être à haut niveau peut on se faire plaisir autant ?

Oui, tout à fait et puis je pense qu’un jour viendra où j’arrêterai le haut niveau et je continuerai.

Quel message aurais-tu envie de transmettre à tous ceux qui aiment le sport ou peut-être même à tous ceux qui n’osent pas s’y mettre ?

Je suis bien placé en tant que triathlète pour savoir que même les sports qui paraissent les plus exigeants, fous, voire inaccessibles ne le sont finalement pas tant que ça. Le triathlon par exemple est vraiment catalogué comme un sport de dingues et on voit maintenant des jeunes de 7-8 ans qui commencent à faire des triathlons. A tous ces gens là et à tous ceux qui doutent mais qui ont envie, je conseille de commencer petit et de se laisser le temps de progresser, soit sur la distance soit sur l’allure mais surtout que ça reste toujours un moment où l’on se découvre soi même, ou l’on ressent où l’on échange avec les autres et c’est tellement appréciable. N’ayez pas peur, essayez !

Merci Fred pour cette interview fitness et bons trainings avec ProForm !

Crédits photos : Corinne Dubreuil 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *